Derniers sujets
» La fin du forum BDEA ?
Hier à 15:54 par cristobool

» Sychriscar, parcours et évolution
Ven 14 Juil 2017 - 20:18 par Sychriscar

» L'évolution du forum BDEA (et pourquoi il risque de fermer)
Ven 14 Juil 2017 - 20:04 par Sychriscar

» Mais ou sont passés tous les membres ?
Ven 14 Juil 2017 - 17:35 par Sychriscar

» Femelle guppy gravide ?
Jeu 13 Juil 2017 - 21:24 par Toutiz

» GROS PROBLEME !
Lun 10 Juil 2017 - 17:25 par manu35000

» Rénovation de mon aquarium !
Dim 9 Juil 2017 - 19:35 par manu35000

» Aquariophilie, le retour !
Dim 2 Juil 2017 - 18:12 par Falhanör

» Plante à identifier
Mar 27 Juin 2017 - 13:10 par orkys

» ARNAQUE INTERNET
Sam 3 Juin 2017 - 11:39 par orkys

»  [Présentation] White Water, african river
Mar 30 Mai 2017 - 20:02 par cristobool

» CUVE AQUARIUM 120 l + MEUBLE A RESTAURER
Dim 21 Mai 2017 - 15:39 par orkys

» J'ai craqué pour un 300 l !!!!
Dim 21 Mai 2017 - 14:02 par orkys

» [Présentation] Asteria, sleeping forest
Sam 20 Mai 2017 - 20:45 par L-san

» Mise en route aquarium 50L
Lun 15 Mai 2017 - 19:45 par Kariibou

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 218 le Ven 6 Déc 2013 - 6:44
Statistiques
Nous avons 4765 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Falhanör

Nos membres ont posté un total de 200748 messages dans 12273 sujets

L'évolution du forum BDEA (et pourquoi il risque de fermer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'évolution du forum BDEA (et pourquoi il risque de fermer)

Message par Sychriscar le Ven 14 Juil 2017 - 20:04

Les conseils donnés sur ce forum

Petit historique
Le forum BDEA (anciennement Bien Débuter En Aquariophilie) a été créé le 21 juin 2007 pour amener au respect des animaux aquatiques en captivité. Ludique et bienveillant, il proposait une base de données complète et des conseils personnalisés pour que les animaux aquatiques dépendants de nous pour leur survie aient une vie captive la plus correcte envisageable.



Les conseils du forum ont largement participé à son succès, malgré les controverses dès sa création ! Des conseils trop « puristes » en passant par des volumes minimaux considérés comme bien trop hauts, sans parler de l’agressivité et du « sectarisme » dont BDEA a été accusé, beaucoup de personnes trouvaient sa ligne largement exagérée dès ses premières années. Pourtant, aussi grand soit-il, un aquarium reste un enfermement, c’est une réalité pour les animaux qui sont contraints d’y vivre.

La problématique de l’aquarium et de l’aquariophilie
On souhaite avoir un aquarium parce que c'est joli, on trouve les animaux aquatiques beaux et/ou intéressants, on veut un animal de compagnie, etc. Sauf qu’un aquarium est un récipient et non un lieu de vie pour des animaux.

Les raisons qui nous poussent à avoir un aquarium sont multiples mais elles viennent quasiment toutes de la même envie : on veut des poissons. On cherche d’abord à se faire plaisir. On recherche des couleurs, un comportement spécifique, des espèces particulières, etc. Il est très rare de se dire que les poissons ont des envies, des préférences, qu’ils ont une vie qui leur appartient.

Pourtant, et d’autant plus aujourd’hui, on parle très facilement de bien-être animal. Ce fameux bien-être des animaux aquatiques s’est transformé en « accord tacite » qu’on aurait passé avec les animaux.
« J’apporte ce qu'il faut aux poissons, donc ils sont bien chez moi, ils sont heureux ».
Vraiment ?

On se dit « comme ils sont bien dans mon aquarium, ce n'est donc pas un problème de les prendre, de les choisir ou de les acheter pour les enfermer ». Mais nous n’avons pas le consentement des animaux sur leur captivité. Nous ne pouvons que risquer de transposer nos propres ressentis et attentes sur les autres animaux, c’est ce qu’on appelle l’anthropomorphisme. Qu’on ajuste selon nos besoins...

Si l’on en croit le discours dominant, l’anthropomorphisme serait acceptable quand il justifie l’enfermement des animaux (« au moins ils sont heureux et protégés »), mais parler des émotions des poissons et expliquer qu’ils devraient être libres serait inacceptable ?


Des personnes n’hésitent pas à affirmer que l'aquarium serait mieux pour les animaux que le milieu naturel.
Les arguments étayant cette idée ne sont-ils pas anthropocentrés ?

Finalement il y a une certaine logique à se focaliser sur ça. Comme on veut des poissons, se convaincre qu’ils sont bien (on accède à leur besoin, on les protège, limite on leur rend service, qu’à leur place on serait tellement heureux, etc.), permet de ne pas avoir à remettre en question leur captivité, leur élevage ou leur commerce. Cela est d’autant plus facile en niant leur sentience.

Pour comprendre, voyons ce qu’en dit Wikipédia : « la sentience désigne la capacité d'éprouver des choses subjectivement, d'avoir des expériences vécues. […] Un être sentient ressent la douleur, le plaisir, et diverses émotions ; ce qui lui arrive lui importe. Ce fait lui confère une perspective sur sa propre vie, des intérêts (à éviter la souffrance, à vivre une vie satisfaisante, etc.), [...] »

Les êtres sentients (incluant les poissons, les chats, les chiens, les humains, les crevettes, les escargots, les chevaux, les poules, les vaches, etc.) éprouvent des expériences de façon subjective et donc réagissent à leur environnement. Ils peuvent ressentir des émotions telles que la peur, l’angoisse ou le contentement. Les émotions constituent des traits évolutifs qui servent à motiver un individu à éviter par exemple la douleur, à chercher le réconfort, à créer des liens sociaux avec d’autres individus ou à se protéger des dangers. Cela signifie qu’un individu sentient possède une volonté, une personnalité et des intérêts qui lui sont propres.

En bref, la sentience est ce qui définit les individus. C’est la différence entre être quelqu’un ou quelque chose. Cela signifie qu’il y a quelqu’un dans un corps qui vit les choses. Les individus sentients terrestres ou aquatiques ne sont pas des entités errant sans but dans la nature mais des êtres conscients ayant une vie organisée, complexe et qui compte pour eux.

A propos de la sentience :
- La sentience et pourquoi elle compte
- Recherche sur la sentience animale


Les animaux que nous plaçons en aquarium sont des êtres vivants sentients. A ce titre, il ne peut pas être acceptable ou tolérable de les contraindre, de les enfermer et/ou de les exploiter, de quelque manière que ce soit. En tant qu’êtres sentients, ce qui leur arrive leur importe, ils ont des intérêts à ne pas souffrir et à vivre leur propre vie, ils se suffisent à eux-mêmes.


Parler des animaux sans parler de leurs intérêts à vivre pour eux-mêmes est injuste et incohérent

Aucun animal sentient n’a à être enfermé, peu importe l’espèce, qu’ils soient aquatiques ne change rien. L'enfermement en aquarium ne doit plus être considéré comme normal, adapté ou acceptable, même sous couvert de « bien-être ». Une vie captive est par définition imposée et n’a rien à voir avec le milieu naturel, entraver un être sentient bafoue l’un de ses droits fondamentaux.

Et il faut prendre en compte tout le contexte que suppose la domestication et l’élevage. Les conséquences désastreuses que vivent les animaux à cause de cela ne sont pas un hasard ou dues à des personnes malveillantes ou mal informées. Ce qui blesse et tue les animaux est le principe même de l’animal dit de « compagnie », cette situation prend sa source dans l’objectivation qu’on a fait des animaux. En niant leur sentience on en fait des choses, des objets, ce qui facilite et permet de justifier tous les traitements qu’on leur impose sans avoir à les remettre en question. Mais banaliser, excuser et encourager les gens à placer des animaux en aquarium ne sauve aucune vie, aucun individu sentient n’y gagne quoi que ce soit étant donné ce qu’est concrètement un aquarium dans les faits et historiquement.

Une vidéo à propos du sauvetage d’un Scalaire placé en bocal

Reconnaître la réalité de l'aquarium, reconnaître qu’il est un enfermement qu'on impose aux animaux aquatiques est la première étape vers une prise de conscience qu'ils sont des individus à part entière méritant d’office le respect et de ne pas être enfermés, entravés, tués ou dérangés.

Il faut déconstruire l’idée qu’un aquarium = y placer des animaux.
Il faut déconstruire l’envie d’avoir et de vivre avec des animaux.


Aucune forme d’exploitation de la vie ou du corps des animaux n’est tolérable. Les compromis que l’on cherche ne sont jamais pour les animaux.

Aucune vente d’animaux n’est tolérable
Comment peut-on trouver acceptable de traiter comme des choses des individus sentients ? Ce ne sont pas des marchandises, ni des propriétés. Ils n'ont pas à être achetés, vendus, utilisés ou exploités, que ce soit par envie ou par profit. On ne fait pas commerce d’une vie, que ce soit en animalerie ou via des particuliers. Par cohérence et justice pour les animaux.

Acheter les animaux, c'est considérer que leurs vies auraient une valeur marchande, c'est nier l'existence de leurs intérêts à vivre pour eux-mêmes, c'est sous-entendre qu'ils nous appartiennent et c'est encourager un système injuste à perdurer. Ce n’est pas parce qu’une action est légale dans une société qu’elle est normale, juste ou morale. Refuser d'acheter un animal (en animalerie, en élevage, à des particuliers), c'est s'engager pour les animaux de façon cohérente.

N’oublions pas une donnée qui est régulièrement omise : la plupart des individus sont dépendants de nous pour leur survie, c’est à dire que les relâcher est devenu impossible pour énormément d’entre eux. L’élevage et la capture coupent les animaux de leur réalité et de leur intégrité. Par l’élevage, nous sélectionnons les individus pour créer du profit, nous les transformons selon nos envies, on les rend dépendants de nous et inaptes à retourner vivre dans leur milieu d’origine (modification des nageoires, couleurs, forme du corps, fragilisation due à la consanguinité, etc.).

La capture et la pêche causent un stress immense et de la douleur aux poissons. On les sort de l’eau alors qu’ils y respirent. Ils souffrent et stressent au contact à l’air libre. On les arrache à leur vie, on les sépare de leur famille et de leurs congénères. Puis on les transportent, souvent plusieurs fois, souvent sur des milliers de kilomètres. Durant ce transport et les différentes étapes, ils voient des individus tomber malade et mourir. On leur fait subir des quarantaines « pour leur bien », des changements d’environnements incessants, sans aucune garantie de s’en sortir. Il faudrait d’ailleurs définir « s’en sortir ».

L'hébergement, la maintenance en captivité n’est jamais adaptée. Très exceptionnellement, et avec beaucoup d’humilité, elle peut à la rigueur aider des individus ne pouvant être relâchés, mais on ne peut décemment pas parler de bonheur ou de vie épanouie. Placer des animaux en aquarium n’est pas nécessaire, judicieux ou à encourager. Aucun animal n’a à être placé en captivité ou à ce qu’on trouve cela correct.

Le pire, c’est qu’on se sert comme argument pour la captivité qu’ils ne pourraient plus être relâchés… Sauf que s’ils sont dépendants de nous, c’est à cause de nous. Parce que nous voulons les avoir. Nous sommes responsables de leur mort, de leur souffrance parce que nous les voulons. Nous encourageons un commerce permettant de générer du profit, ce qui fait que tout ce qui a trait à leur domestication, élevage, commerce sera largement encouragé et toute position contraire vu comme réactionnaire ou naïve. Mais nier la sentience ne la fait pas disparaître. Ces animaux ne veulent pas mourir ni souffrir, ces animaux ne veulent pas changer leur vie parce que nous on a envie. On ne leur laissent pas le choix, ils ne peuvent pas faire autrement, il n’existe aucun accord. C’est par définition injuste et il n’y aucune raison de continuer à l’accepter. Comment parvient-on à justifier tout cela, à croire que ce n’est pas si grave ou que ce serait nécessaire ? Et encore, ici on ne parle que de l’aquariophilie mais les animaux dans leur ensemble subissent des traitements inimaginables en permanence sous prétexte qu’ils sont des animaux.

L’évolution du forum BDEA et les perspectives de fermeture
C’est en 2015 que la ligne conductrice du forum BDEA commence à évoluer, d’abord par l’interdiction des annonces de ventes d’animaux, puis en 2016 par la réorganisation complète du forum. En 2017, sa fermeture est envisagée. Il resterait ouvert à la lecture mais il ne serait plus possible de s'inscrire, poster ou répondre aux posts.

L'administratrice reconnaît l’existence de l'oppression spécifique envers les animaux non humains et dénonce son injustice et son immoralité. Le forum BDEA ne peut donc plus exister comme forum de discussions "sur l'aquariophilie" qui est une activité ne prenant pas en compte que les animaux aquatiques sont des êtres sentients.

La chaîne YouTube Les vidéos de Sychriscar et les réseaux associés informent sur l’oppression des autres animaux et comment la combattre, ils proposent des pistes pour venir en aide aux animaux.

Les conseils du forum auraient pu évoluer, mais après 10 ans, un tel changera radical serait compliqué à mettre en place. Malheureusement, la « cause animale » n’est pas organisée comme une lutte pour des droits fondamentaux.

Or tant que la sentience des autres animaux ne sera pas reconnue, tant qu’ils ne seront pas considérés en tant qu'individus à part entière, tant qu’on ne les intégrera pas dans autrui, leur statut n’évoluera pas et leur situation ne changera pas. La lutte sociale pour les êtres sentients non humains doit être autant importante que n'importe laquelle des luttes intra-humaine pour le respect des droits fondamentaux.

Documentations, pour en savoir plus
Quelques sources externes au forum :
- Groupe de discussions et conseils zoocentrés
- Le véganisme, qu’est-ce que c’est ?
- Pourquoi le véganisme doit être la base
- De l’importance d’être vegan
- Position officielle de l’Association américaine de diététique au sujet de l’alimentation végétale : bien conçue, une alimentation entièrement végétale est bonne pour la santé et adéquate sur le plan nutritionnel à tous les âges de la vie (y compris pendant la grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance et l’adolescence) ainsi que pour les sportifs

Sur le forum :
* A propos du forum BDEA par Sychriscar
* Les problématiques du commerce et de l’hébergement des animaux aquatiques


Sur YouTube :
Comment et pourquoi je suis devenue vegan ?
Dernière FAQ avant changement de cap !
Mise au point YouTube
Réflexions éthiques
FAQ 2 - Ethique, spécisme et sentience

_______________________________________________
Ma chaine YouTube et pour en discuter sur le forum

Le forum est sur Facebook
avatar
Sychriscar
Administratrice
Administratrice

Féminin
Nombre de messages : 10679
Age : 31
Localisation : Ile-de-France
Emploi : Blogueuse/YouTubeuse
Date d'inscription : 21/06/2007

https://www.youtube.com/user/Sychriscar

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum